vendredi, mai 04, 2007

Exposition collective du 2 au 12 mai

En ce moment,
au Péristyle de la Mairie de Pau,
dans le cadre d'une exposition collective avec l'Association Art d'Oc,
dont le thème est
"bleu et rouge"(*),
j'expose un buste déjà présenté ici, et deux toiles dont je posterai les photos que je n'ai pas encore faites ici!...

"Tirer le Diable par la queue"
(à méditer...)


(*) Le thème a été choisi par La Présidente de l'association! J'en décline toute responsabilité;-)
...ou là :

...ou là!

9 Comments:

Anonymous nando said...

Je suis passé hier voir l'expo (il était temps: aujourd'hui ça ferme). Dans l'ensemble je trouve l'expo moyenne malgré quelques travaux de qualité. La ligne thématique (Le bleu et le rouge) est faiblement respectée, cette expo a l'air d'être plus un prétexte pour simplement exposer, créer un évènement. Sauf toi apparemment qui a fidèlement respecté le contrat : un tableau bleu, un tableau rouge, une installation bleue et rouge.

À propos de cette installation, la méditation est aisée, du moins abordable. Voyons voir, cette sculpture représente un individu de sexe masculin, au corps bleu, sans visage et sans membres à l'exception de celui qui est central (au sens géométrique comme au sens symbolique); le dit-membre est caché par un masque rouge, un loup aux lignes diablesques, sauf une petite partie qui dépasse actuellement par le bas, détail qui a du au moins capter inconsciemment des regards.

La première chose qui saute forcément à l'esprit sans enclencher quelque méditation que se soit c'est la queue, appendice animal et organe génital humain. Nous avons donc à faire à deux ordres qui sont l'animalité et la sexualité. Le premier est dans le titre et le deuxième est dans l'objet, il y a donc volonté de ne pas séparer les deux. Notons aussi que le corps est bleu, une couleur froide, qu'il est sans tête; il me fait alors penser à un mort, en tant que chose inanimée, sans âme. Cela contraste avec le masque d'un rouge vif, vivant et captivant, qui donne au sexe le seul lieu de vie. Aspect d'autant plus renforcé qu'un faux visage (le masque) n'est plus au sommet du corps mais centré sur le sexe-même. Un semblant de tête se trouve donc entre les jambes.

Honnêtement je ne savais pas au juste ce que voulait dire l'expression tirer le diable par queue, je m'étais simplement arrêter au fait de se mettre en danger en irritant le diable. Wikipédia nous apprend que cela veut dire vivre à la limite de ses moyens. Mais on trouve une explication plus détaillée dans le livre Petites ignorances de la conversation (1881) d'un certain Charles Rozan, où il est dit pour résumer que c'est se procurer péniblement le nécessaire pour vivre. Aussi je resterai à ma première impression puisque c'est pour moi la définition la plus parlante, mais enrichie d'une précision: on est dans les problèmes d'argent. Tout le monde sait quel pouvoir a l'argent, quelle place de choix il a parmi nous, qu'il est devenu nécessaire pour vivre.

Maintenant faire une synthèse de ces éléments est sûrement aléatoire et je ne peux qu'élaborer seulement ma propre vision. Peut-être que tirer la queue de la bête permettrait d'obtenir de la substance de vie, c'est-à-dire l'argent. Finalement à tenter le diable de cette façon reste au mieux une dette, au pire la damnation. Très intéressant est aussi le masque, l'objet qui cache le vrai visage. Mais puisqu'ici la partie cachée n'est pas le vrai visage mais le sexe c'est que le masque cache le faux et non pas le vrai, mais qu'il laisse croire le contraire... Dans tout les cas c'est un danger quand le sexe remplace la tête.

5/12/2007 4:24 AM  
Blogger thalys said...

nando, pour une méditation, c'est un méditation!
Très intéressante, ta vision personnelle de cette sculpture peut se compléter à l'infini, ce qui rend l'analyse de cette oeuvre une vraie ouverture pour... méditer, philosopher, voire faire un voyage intérieur où nos propres valeurs, notre propre bagage émotionnel apportent les briques qui édifient le ressenti face à l'ensemble.
Personnellement, mon analyse était un peu différente. Et c'est bien ce qui est intéressant : constater qu'une même oeuvre suscite en chacun des réflexions fort différentes, variées. Ainsi, sous l'éclairage de ton raisonnement, je mets moi-même mon idée sous une autre lumière.
Au départ, cette sculpture voulait interpeler les visiteurs comme les autres exposants sur l'inégalité des moyens des différents artistes : les nantis (90% au moins!) et les autres, dont moi, qui sont obligés de "tirer le diable par la queue" pour s'en sortir, et qui sont donc désavantagés pour créer, limités par des manques de moyens autant matériels (manque d'espace, de matériel, etc) que contextuel.
Je n'ai pas réfléchi à l'analyse possible psychanalytique du sens caché de cette expression populaire. Je l'ai utilisé dans son sens premier.
La situation de la plupart de ces exposant pourrait être qualifiée de bourgeoisie argentée et désœuvrée! Ce qui crée un réel décalage entre eux et moi par exemple. Décalage intellectuel et artistique, décalage social surtout ; ce sont des univers étrangers qui ne peuvent se rencontrer.
Et évidemment, ce n'est pas eux qui ont eu l'idée de méditer, de réfléchir. Leur intellect ne va pas dans cette direction;-)

Ce qui explique aussi que le niveau de cette expo était moyen. D'ailleurs, d'autres personnes qui sont passées ont eu la même réflexion, tant à ce propos, qu'au manque de respect du sujet imposé "rouge et bleu"....

Maintenant, je vais méditer sur ce que tu as écrit, ce que je viens d'écrire et synthétiser tout ça si possible;-))))

5/12/2007 5:33 PM  
Anonymous nando said...

[erratum]
En me relisant je trouve qu'avoir écrit «tirer la queue de la bête permettrait d'obtenir de la substance de vie» est un peu osé ;-)

5/13/2007 1:32 AM  
Blogger thalys said...

peut-être un lapsus! lol;-)

5/13/2007 1:51 AM  
Blogger thalys said...

Un peu osé, mais finalement vrai! d'où vient la vie si ce n'est pour partie(50%) de là?

5/13/2007 2:01 AM  
Blogger Philippe de Largillière said...

"(*) Le thème a été choisi par La Présidente de l'association! J'en décline toute responsabilité;-)"
C'est la Répunlique, non ?

Pensées pour toi ...
Ph

5/18/2007 9:25 PM  
Blogger Philippe de Largillière said...

b

5/18/2007 9:26 PM  
Blogger thalys said...

Salut Philtre!
Ton second commentaire est le plus court que j'ai eu, voire le plus court de tous les commentaires (hormis les vides!) sur la toile;-)))

Pour le sujet de l'expo, la précision vient du fait qu'adhérente de l'Association organisatrice de cette expo, le sujet n'avait pas été choisi justement sur des bases "républicaines", mais seulement par la présidente de l'Association (à ma connaissance).
D'autre part, je pense qu'il y a des thèmes plus intéressants pour un artiste que celui-ci. Thème non respecté par la majorité des exposants comme tu as pu le lire dans le commentaire de Nando, mais que j'ai suivi pourtant.

5/19/2007 3:57 PM  
Blogger mirckur said...

That is very good comment you shared.Thank you so chat much that for you shared those things with us.Im wishing you to carry on with ur achivments.All the best .

3/02/2011 1:41 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home